Blogue

Il est bien dur le métier d’artiste.

16.06.01

Il est bien dur le métier d’artiste. Comment concilier passion et gestion dans une même et unique personne. Tâches administratives, marketing, rencontre, soirée réseautage, vernissage. Mais où trouver le temps et l’inspiration pour créer dans tout ça? Cette dualité que les artistes vivent me conforte avec la mission que je me suis fixée. Soit venir en aide à ma communauté et vivre libre à ma façon. Avec la Galerie Rùf Art, j’atteins ces deux objectifs. Je viens en aide aux artistes émergents. Je leur offre un accompagnement dans leur démarche, une diffusion abordable et unique, une visibilité afin qu'ils puissent continuer à faire progresser leur talent. Grâce à mon aide, ils cheminent, jusqu’à ce qu’enfin ils puissent vivre à 100% de leur art. Et de plus, la galerie me permettra, dans un futur proche, de pouvoir être autonome et avoir un travail que j’aime et qui est adapté à moi plus tôt que l'inverse. C’est mon projet de création.

Également avec l'art je découvre tout le côté fonceur et même frondeur qu'une oeuvre peut porter. Elle peut livrer un témoignage, un message, susciter la discussion et même la controverse. On retrouve l'art qui nous dérange, l'art coup de poing, l'art qui nous choque, l’art qui nous émeut, l’art qui nous personnifie. Pour ces artistes, l’utilisation de leur talent pour témoigner de l'horreur du présent va de soi. Ne jamais oublier, pour perpétuer la mémoire et ne pas répéter les erreurs du passé. Certains artistes vont parler de leur propre souffrance ou de leur douleur personnelle. D’autres témoignent de ce qu’ils ont vu. Sur une toile, au hasard d’une rue, d’une ruelle, une phrase, une image. Peu de mot, image épurée, effet impossible à ignorer.

En écrivant ces dernières phrases, je me remémore les attentats qui ont fait rage en France, le nombre de victimes impliquées. Je ne peux m'empêcher d'être maussade et de me demander vers où nous nous dirigeons en tant que société. Et par société, je parle de tout le monde, nous autant qu’eux les auteurs de ces actes de terreur. Quels genres de messages faut-il propager pour que cesse la violence. Quelles actions devons-nous poursuivre pour qu'une parcelle de leur humanité jaillisse et qu'ils deviennent acteurs de changement plutôt que de destruction.

http://www.lapresse.ca/arts/medias/201603/23/01-4963671-attentats-les-caricaturistes-prennent-le-crayon.php

Continuons, un jour le message passera.

Et la Galerie RùF Art elle?

Voilà maintenant six mois que nous sommes en ligne. Je découvre plein de magnifiques talents, des techniques originales et surtout je rencontre des artistes enthousiastes et heureux. J’éprouve un réel plaisir à coordonner toutes les démarches de la galerie et à apporter du bonheur.

Nous avons passé au travers des aléas de la mise en ligne d’un site web et déjà nous avons plein d’idées en tête pour son perfectionnement et sa prochaine étape. Notre collaboration avec les magazines Émergences nous donne une belle visibilité et nous pouvons y présenter nos artistes. Ce sont de magnifiques webzines. Ils ont des éditions au Québec, en France, en Belgique, en suisse et au Sénégal. Les dernières parutions sont sur le site de la galerie au www.ruf-art.com Bientôt notre collaboration sera encore plus grande et je m’en réjouis.

Si vous êtes un artiste et désirez être représenté par la Galerie Rùf Art, vous n’avez qu’à me contacter au cdufour@ruf-art.com

Suivez-nous grâce à notre info-lettre ou sur Facebook.

Claudine Dufour

Le gouffre - oeuvre de Thomas Brassard

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

L'importance de l'art.

Pour afficher les couleurs de la Galerie Rüf-Art, et introduire mes article...

Clé d'accès

Ce site est accessible uniquement sur invitation.

Clé d'accès disponible dans le magazine Émergence Québec www.emqmedia.com, sur Twitter, sur Pinterest ou notre page Facebook

Dossiers d'artistes encore accepté!


Identification

Entrez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe pour vous identifier:
Identification